Souvent je regarde le ciel (création 2018)

Comment vivre dans le présent tout en étant conscient des jours à venir ?

Questionnant les contradictions de leur vie quotidienne, deux acteurs explorent ensemble d’autres façons de voir, penser.

Ensemble, les acteurs habitent un cube de 2 mètres, à la fois décors et agrès circassien, qui symbolise l’espace de la vie quotidienne, et qu’ils occupent à travers la danse, la voix et l’acrobatie. Pourtant il demeure quelque chose d’irrésolu qu’ils ne peuvent pas ignorer… Comment vivre dans le présent tout en étant conscient des jours à venir ? Une conversation s’ouvre dans laquelle ils cherchent les mots justes pour exprimer quelque chose qui ne peut peut-être qu’être ressenti.

Le cube est une scénographie interactive. Lorsque les acteurs transforment le regard qu’ils portent sur le monde et s’ouvrent à de nouvelles perspectives, le cube s’incline, et ce faisant ouvre un nouvel espace dans lequel ils jouent avec un équilibre fragile, à la recherche de nouveaux possibles.